Lifestyle Thebabydiary

Pourquoi j’ai décidé de garder le sexe de mon bébé secret ?

10 octobre 2017

Coucou les filles, j’espère que vous allez bien. Comme je vous l’ai récemment expliqué sur Instagram, j’ai décidé de prendre mon temps pour poster sur les réseaux, je suis toujours là mais beaucoup moins qu’avant. En effet, mon nouveau rôle de maman prend tout mon temps et mon énergie et je veux passer le plus de temps avec Charlie avant de reprendre le travail. Certes, j’ai encore du temps mais elle a déjà bientôt 3 mois et je n’ai rien vu passé, du coup je profite de chaque seconde auprès d’elle.

Par conséquent, j’ai moins de temps pour alimenter et tenir le blog à jour de même pour Instagram quoique j’essaie d’être un peu plus présente là-bas, histoire de ne pas vous perdre, vous amis followers 😉

En ce moment, Charlie dort, Luca joue à Fifa, je profite donc de cet instant pour partager avec vous un nouveau post, un article qui ne correspond en rien avec les photos mais comme ça si le titre du post ne vous intéresse pas, vous pouvez toujours regarder ma tenue 🙂

Je vais vous expliquer les choix qui nous ont poussé, Luca et moi, à garder le sexe de notre bébé secret lorsque j’étais enceinte.

Tout d’abord, c’est un choix qui ne regarde que nous et chacun est libre de faire ce qu’il souhaite cependant, j’avais envie de partager mon ressenti avec vous, peut-être que cela vous aidera à faire votre choix.

Sachez qu’au départ Luca n’était pas de mon avis et voulait connaître le sexe de Charlie pour des raisons logistiques mais après discussions il a été d’accord pour garder la surprise, notre plus belle surprise!

Lorsque les gens autour de nous (amis, famille, collègues) ont su que nous avions décidé de ne pas connaître le sexe de notre bébé, nous avons eu toutes les réactions du monde, positives et négatives. « Oh mais c’est génial, je ferai pareil le jour où je suis enceinte », « bravo, c’est super », « Vous êtes courageux, moi je ne pourrais pas », « mais quelle idée, c’est la première chose que je voudrais savoir », « Arrêtez, je suis certain que vous le savez mais que vous ne voulez pas le dire », « Mais comment tu vas faire pour les vêtements? Et la chambre »? « et pour les cadeaux, on va vous acheter quoi »… plein de réactions qui nous ont amusés les unes autant que les autres.

Voici les raisons qui nous ont poussé à garder la surprise!

La Protection. En ne connaissant pas le sexe du bébé, nous ne nous sommes pas projetés dans le futur, nous avons eu de la peine à l’imaginer, nous imaginions parfois un garçon et quelques minutes après nous imaginions une fille. Nous l’avons donc pas chargé d’un mandat sexué, nous avons évité bon nombre de stéréotypes et cela nous a probablement épargné des propos durant la grossesse.

La Déception. Ne pas être déçue. Pour Luca et moi nous n’avions pas de préférence l’important était que bébé soit en bonne santé, ça parait banal mais c’est pourtant si vrai. Du coup, le fait de ne pas savoir le sexe de bébé le 4e mois nous a évité un petit pincement au coeur si nous avions appris que c’était une fille ou si nous avions appris que c’était un garçon. Car l’humain est comme ça.

Le Réconfort. Parce qu’après sa venue au monde dans la douleur, rien ne pourrait être plus beau que de découvrir si c’est une petite fille ou un petit garçon et que là il n’y aurait pas de sentiment de déception. L’émotion lors de la rencontre est décuplée, et la surprise fait carrément tout son effet, croyez-moi, j’entends encore la phrase de Luca résonner dans ma tête. « C’est une petite fille et en plus elle est magnfique »

Les Economies. Ne sachant le sexe de notre bébé, je n’ai pas pu faire beaucoup de folies vestimentaires, difficile de savoir si je pouvais prendre des petites robes ou si je devais plutôt partir sur des petites combinaisons, salopettes un peu plus mec. Du coup, raisonnablement, j’ai shoppé des pièces neutres en me convainquants de ne pas trop acheter car je me ferai plaisir à son arrivée, ce qui n’a d’ailleurs pas manqué. Si j’avais sur que j’attendais Charlie elle aurait eu une garde-robe complète jusqu’à ses 18 ans. Pareil pour tout ce qui est accessoires, poussettes et autres nous sommes partis dans les tons neutres, nous pourrons ainsi conserver tous ces achats pour bébé n°2. C’est aussi un bon argument pour ne pas recevoir des habits trop fi-fille ou mec, nous avons donc reçu durant la grossesse de jolies pièces de couleur neutre et de jolies choses originales loin des stéréotypes.

Les Contradictions. Car autour de moi, j’ai entendu de tout. Ah ton ventre est bien haut c’est une petite fille, non c’est un petit garçon car ton ventre est bien rond. Oh tu manges beaucoup de salé, c’est sûr tu attends un petit mec. Cela nous a bien fait rire, car au final la majorité pensait que j’attendais un petit garçon et moi aussi 😉

Le Jeu. Car trouver un prénom qui nous convienne à tous les deux est déjà difficile pourquoi ne pas mettre du piment en en trouvant 2 😉

Le Partager. Partager avec ses proches la nouvelle de la naissance, les informer que bébé va bien et ainsi leur annoncer le sexe, c’est tout simplement formidable, on pleure 2 fois plus 😉

La Magie. Car nous vivons dans une société où nous savons malheureusement tout et décidons de tout. Nous voulons quelque chose, nous l’avons, garder la surprise était pour Luca et moi une belle leçon et tout compte fait attendre un bébé est déjà un cadeau merveilleux rempli de bonheur que la vie nous donne, le sexe au final nous importe peu.

Nous ne regrettons pas notre choix, d’ailleurs si c’était à refaire on referait pareil car toutes les réflexions nous poussent à dire que c’est le meilleur choix.

 

combinaison Zara  – Sneakers Nike – Sac Louis Vuitton – gilet Topshop

 

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Sara 10 octobre 2017 at 11 h 21 min

    Je ne suis pas encore maman, mais tout ce que tu dis est très juste. D ailleurs je redis ma phrase que tu as mise entre guillemets dans ton post (je ne suis sûrement pas la seule) : « lorsque je serai enceinte, c’est ce que je ferai » et depuis toute petite je le dis. Je trouve ça effectivement plus magique et je vous ai vu vivre cette joie de découverte du sexe lors de sa naissance. Ça donne encore plus envie, vu les larmes de joie qui coulaient à flot 😍. D’ailleurs, j’étais sur que c’était une fille 😋 hihi. Bref, j’ai aimé lire ton article. Merci Morgane

  • Reply Natacha 10 octobre 2017 at 19 h 33 min

    Très bon article qui permettra , je pense, aux futurs parents qui sont encore hésitants quant au choix à prendre, de voir les deux côtés de leur décision meme si comme tu le dis très justement cela doit être leur désir du choix de révéler ou non.

    Pour ma part à l’époque, pour avoir choisi de ne pas connaître le sexe de mon premier et mon deuxième enfant m’a procuré exactement ce que ton article explique si bien, une joie décuplée.

  • Reply Arielle 11 octobre 2017 at 9 h 58 min

    Je trouve super de garder « la surprise » 🙂
    Le jour où j’attendrais un enfant, j’aimerais lui épargner autant que possible tout les clichés liés à son genre, donc éviter les remarques des autre là dessus. Jamais je ne pourrais peindre la chambre en bleu ou en rose et l’équiper d’accessoires ultra genré, le cercle chromatique n’est-il pas assez large ? 😉 ahah Quels sont les soucis logistiques que Luca avait ?

  • Reply Virginie 12 octobre 2017 at 18 h 48 min

    Coucou,
    Pour mes deux enfants, nous n’avons pas su le sexe. Comme tu le dis, c’est une merveilleuse surprise à la naissance 💙
    Bises
    Virginie

  • Reply Marina 16 octobre 2017 at 15 h 29 min

    En lisant le titre de l’article, je me suis dis : « Oh non mais quelle idée ! Jamais je pourrais ne pas connaître le sexe » et en lisant ton article, j’ai compris les raisons et je les trouve plutôt logiques et réfléchies 🙂
    Merci pour ce partage !
    Je te suis sur Instagram depuis quelques mois et j’avoue que c’est la première fois que je viens sur ton blog.
    Je te souhaite une bonne continuation et pleins de bonheur avec ta petite famille.

  • Leave a Reply